‘open source researchers’ à Hammamet : entre Microsoft comme sponsor et prix exorbitants !

La Tunisie et plus précisément la ville de Hammamet accueillera du 10 au 13 septembre la conférence internationale sur les systèmes Open Source (OSS 2012). Une conférence annuelle qui a pour objectif de réunir un set de professeurs des universités les plus prestigieuses de la planète et des professionnels et industriels du monde open source. Ils se réunissent chaque année afin de partager le résultat de leurs études et recherches et de pister les nouvelles opportunités et nouvelles lignes directrices à suivre dans leurs travaux. Une vraie référence surtout quand on voit la liste des professeurs et doctorants qui participent et qui viennent de tous les coins de la planète.

Ainsi, la Tunisie aura l’honneur d’être le pays organisateur de cette conférence est organisée pour la première fois sur le continent africain. Ils cogiteront pour trois jours durant, dans la Médina de Hammamet Sud sur différents thèmes tels que l’open source mobile ou encore l’open source dans le domaine de l’éducation.

Mais passer trois jours à Hammamet à se réjouir de la force de l’open source ne passe gratuitement. Car malgré le caractère « open » de l’open source, la conférence elle est un peu « closed » et sélective. On comprend bien qu’elle est assez orientée professionnelle, mais quand on voit les tarifs réservés aux étudiants on comprend très bien que ces derniers ne sont pas à la limite les bienvenus.

Entre 250 euros pour les étudiants et 220 euros pour les étudiants membres IFIP, ce qui correspond à la modique somme de 500 dinars tunisiens. Sachant que plus on tarde plus les frais augmentent et qu’une majoration de 50 dinars est à considérer pour les inscriptions faites sur place. Ce prix exorbitant est dû à la nécessité de couvrir les frais de l’hôtel (Diar El Madina à Hammamet Sud). Faisant abstraction de l’hébergement, la somme retombe à 250 dinars, une petite fortune pour un étudiant moyen tunisien. D’autant plus qu’il est à noter que Hammamet se trouve à une soixantaine de kilomètres de la capitale Tunis et que si on n’est pas motorisé il faut compter quelque 9 dinars pour se rendre de Tunis à Hammamet Sud.

Il est vraiment dommage de voir qu’une telle conférence groupant des noms aussi prestigieux et des thèmes très intéressants n’est pas assez adaptée à la communauté open source (majoritairement constituée de jeunes étudiants et de passionnés qui ne travaillent pas encore). Après tout, c’est à ces étudiants et membres des communautés qu’on fait toujours appel en Tunisie quand il s’agit de présenter des travaux sur les outils open source et libres lors d’évènements tels que le SIB ou le FSD!

Pire, quand on voit la liste des sponsors on se souvient étrangement de 'l’épisode' conférence nationale sur les logiciels libres. Encore une fois Microsoft figure comme « Platinum Sponsor » aux côtés de Google. Affichée sous l’enseigne « Mircosoft research » avec même une intervention de Monsieur Mark Gayler présenté comme open software lead de Microsoft Corporation, présenté comme invité de la conférence, on comprend encore une fois que Microsoft gardera encore et toujours un œil sur ce qui se passe dans le monde open source soit en finançant numérairement soit en intégrant des panellistes pour parler de sa fameuse section « open source et Microsoft ».

Commentaires

© 2010 - 2013 YNJ
A propos | Contact | Emplois