Après la polémique sur terrain, le feuilleton « Omar » secoue le...

Après la polémique sur terrain, le feuilleton « Omar » secoue le web arabe

Par Melek Jebnoun -

Jamais une production audiovisuelle arabe n’a autant secoué le web comme l’a fait le feuilleton historique et religieux sur l’un des plus importants compagnons du prophète et second calife de la oumma, Omar Ibn El Khattâb. Une super production digne des films hollywoodiens, produite par Qatar TV et le groupe MBC, qui ont mis à la disposition du producteur des moyens colossaux pour faire de ce feuilleton le plus grand travail audiovisuel arabe jamais réalisé.

Il faut dire que la polémique autour du feuilleton a fait rage dès l’annonce de sa diffusion. La personnification des compagnons du prophète tels que Abou Bakr El Seddik ou encore Omar Ibn El Khattâb a été considérée comme une grande atteinte aux lois coraniques. Des imams ont même lancé des Fatwa pour censurer le feuilleton et même le prince saoudien est intervenu auprès de la chaine MBC pour l’obliger à ne pas diffuser le feuilleton ni vendre les droits de sa diffusion. Un avis mitigé que certains attribuent à des pressions politiques pour ne pas froisser la sensibilité des chiites.

Mais les producteurs et l’équipe marketing autour du feuilleton ont très bien réagi en investissant dès les premiers épisodes le web, gagnant l’amour des internautes par une incroyable campagne médiatique qui a duré même pendant la diffusion du feuilleton. La page Facebook, mais surtout le compte Twitter « @OmarSeries » et le hashtag « #مسلسل_عمر » ont été très actifs pendant tout le mois de Ramadan. À chaque épisode diffusé, les administrateurs se chargent directement de relayer le lien vers l’épisode et de lancer le débat sur les évènements phares de l’épisode. La production a même veillé à sous-titrer rapidement les épisodes en anglais après la demande d’un grand nombre d’internautes sur Twitter. Une manière de montrer qu’elle est attentive à leurs demandes et de séduire autant d’internautes que possible.

La production est allée même jusqu’à créer une application relative au feuilleton pour tablette et Smartphone, également disponible en version navigateur. On y retrouve des photos sur le feuilleton, une sorte d’historique des évènements les plus marquants de l’ère de la « oumma ». Une première dans le monde audiovisuel arabe et qui a séduit beaucoup d’internautes et adeptes du feuilleton.

Et il faut avouer que ça a marché! Les recherches sur Google autour des expressions « عمر ابن الخطاب مسلسل » ou « عمر ابن الخطاب» lors du mois d’août ont littéralement explosé comme le montre les statistiques sur Google Trends.
D’autant plus que par cette activité à travers les réseaux sociaux, d’autres vérités se sont révélées où beaucoup affirment et dénoncent que les autoritéssaoudiennes souhaitent censurer le feuilleton tant il est susceptible de leur porter préjudice dans leur manière de gouverner et tant il montre les vraies valeurs musulmanes anciennes telles que droits des femmes ou la justice, en somme le gouvernement saoudien aurait peur de voir ce feuilleton devenir le catalyseur d’une révolte populaire! Mais les autorités saoudiennes nient ces accusations en insistant sur le fait que rien ne doit toucher le culte.

Réagissez!

Laisser un commentaire