Moncef Marzouki au sommet de l’OCI : présence au second plan et...

Moncef Marzouki au sommet de l’OCI : présence au second plan et rhétorique habituelle sur l’extradition de Ben Ali !

Par Lotfi Larguet -


Le Président provisoire de la République, M Moncef Marzouki, vient de prendre part aux travaux du sommet extraordinaire de l’Organisation de la Conférence Islamique qui se sont tenus en Arabe Saoudite

M. Moncef Marzouki, qui était accompagné dans ce voyage par le ministre des affaires étrangères et celui des affaires religieuses, se réunissait avec cet aréopage de « Frères Musulmans » pour prendre des décisions relativement à la question syrienne, l’objectif des monarchies islamistes du golfe n’étant autre que la chute du régime de Bachar El Assad et son remplacement par un régime dominé par les tendances islamistes qui « combattent », aux côtés des forces « démocratiques » aujourd’hui en Syrie pour faire tomber le régime alaoui.

Le sommet de l’OCI semble s’orienter vers la suspension de la Syrie afin d’accentuer son isolement dans la région et parmi les pays musulmans après avoir subi la même sanction depuis novembre dernier de la ligue arabe. Si l’Iran continue à être défavorable à une pareille décision, qui selon ses dires « ne résoudrait rien et éluderait la question », les « Faucons » islamistes, conduits par l’Arabie Saoudite et le Qatar, ainsi que la Turquie, tiennent à faire aboutir cette résolution.

La partie tunisienne, comme cela est devenu coutumier, est demeurée au second plan comme en témoigne cette photo officielle du sommet (voir photo ci-dessus). Le Président provisoire de la République n’apparaît qu’au second rang bien « caché » par d’autres leaders musulmans. Il n’en reste pas moins que M. Moncef Marzouki a développé sa rhétorique habituelle de « la nécessité d’extrader le président déchu, Zine El Abidine Ben Ali, d’Arabie Saoudite », une demande qui semble avoir été soigneusement « omise » par le gouvernement tunisien et complètement ignorée par le pays d’accueil du dictateur.

Réagissez!

Laisser un commentaire