Le salaire mirobolant de Maherzia Laâbidi remis sur la table

Cette Tunisie post révolutionnaire conduite par la troïka n’en finit pas d’apporter son lot quotidien de surprises. La dernière qui est de nature à faire jaser plus d’un, concerne le mirobolant salaire mensuel accordé à Mme Maherzi Laâbidi, vice-président de l’ANC.

A en croire le fac-similé du JORT, datant du 3 août 2012, qui circule sur les réseaux sociaux, on apprend que Mme Maherzia Laâbidi perçoit un salaire mensuel qui dépasse les 10 000 dinars répartis comme suit : un salaire d’un montant supérieur à 7 000 dinars auquel s’ajoute une indemnité compensatrice de plus de 3 000 dinars. Cela sans compter la voiture de fonction et les 200 litres de carburant.

Il est à noter que Maherzia Laâbidi qui jouit de la nationalité française (députée d’une circonscription en France), aura l’avantage d’avoir son salaire et son indemnité convertis en devises étrangères.

Il est à noter aussi qu'il y a quatre mois, un fac-similé montrant que l’Assemblée aurait pris la décision d’accorder à sa première vice-présidente une prime mensuelle de 14.033,250 DT! Chose qui a provoqué un scandale sur les réseaux. Chose que M. Lâbidi a vite démentie.

La vice-présidente pourrait-elle démentir, cette fois-ci, les faits publiés sur le Jort ? Qui sait !? Des faits troublants lorsqu’on sait les difficultés financières que traverse le pays. Le montant indécent de son salaire (double du celui d'un ministre) a quelque chose de scandaleux particulièrement au regard du contexte critique dans lequel se débat le pays.

Commentaires

© 2010 - 2013 YNJ
A propos | Contact | Emplois