Boris Boillon, l’ambassadeur de France en Tunisie plie ses bagages

Selon une information publiée sur le site du « Journal du Dimanche », aujourd’hui mardi 31 juillet, le Quai d’Orsay a décidé de mettre un terme à la mission de Boris Boillon, l’ambassadeur de France en Tunisie, qui sera remplacé par François Gouyette.

Le départ de Boris Boillon était attendu depuis la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle en mai dernier. Proche de Nicolas Sarkozy, et décrit même comme un « sarkoboy », le diplomate est arrivé en Tunisie en février 2011, peu de temps après le déclenchement de la Révolution. Cette nomination n’a jamais été bien accueillie par les Tunisiens qui ont très vite manifesté leur hostilité à sa présence.

La première rencontre organisée avec les journalistes par Boris Boillon qui devait calmer les esprits s’est finalement mal déroulée. La condescendance de l’ambassadeur qui avait refusé de répondre à une journaliste, en raison des questions jugées « débiles », a été considérée comme un geste d’humiliation intolérable. Il n’en fallait pas plus pour provoquer la colère des Tunisiens qui se sont massés devant l’ambassade de France lançant un slogan « Boillon dégage ». La polémique a vite enflé et le diplomate devait s’expliquer en arabe littéraire sur la chaîne de télévision nationale pour effacer les incidents qui lui sont reprochés. Sa mission n’aura duré au total qu’un peu moins de 18 mois.

Commentaires

© 2010 - 2013 YNJ
A propos | Contact | Emplois