Espionnage: Skype bascule du côté obscur de la force !

Espionnage: Skype bascule du côté obscur de la force !

Par Melek Jebnoun -

La nouvelle est tombée comme un cheveu dans la soupe pour les défenseurs de « l’intimité » des internautes.

L’entreprise Skype à l’origine du célèbre logiciel de messagerie instantanée portant le même nom aurait accepté de fournir en cas de besoin les conversations des utilisateurs aux services de sécurité gouvernementaux. Une vraie atteinte au respect de la vie privée des internautes et de la confidentialité des informations qu’ils échangent.

Avec une base dépassant les 600 millions d’utilisateurs, Skype est à ce jour l’un des plus fameux outils de communication sur IP. Réputé pour être l’un des moyens les plus difficiles à tracer et à infiltrer par les gouvernements, Skype a souvent été utilisé comme moyen de communication lors des révolutions arabes. Il est en fait basé sur un protocole peer-to-peer ce qui garantit aux utilisateurs un meilleur cryptage des informations échangées vu qu’elles ne transiteront pas par des serveurs, mais sont directement transmises entre les ordinateurs membres.

Cependant ombre au tableau, depuis le rachat de l’entreprise par Microsoft, la firme de Redmond aurait imposé le changement de l’architecture du réseau et serait en train d’aller vers une architecture centralisée avec le relais des informations, ce qu’on appelle des supernodes.

Cette décision porte atteinte gravement à l’image de l’outil où ce que la firme souhaite faire passer pour une simple coopération avec les services de sécurités afin d’intercepter les pédophiles et jihadistes est interprété simplement comme une violation des droits d’expression. Un grand danger pour les activistes.

1 COMMENTAIRE

  1. Depuis, on a appris que Skype, Microsoft, Google, Apple et consors ressemblaient tous à un logiciel espion géant puisqu’ils participent à l’espionnage collectif américain. Une bombe dont on n’a pas assez parlé dans les médias… Merci de vos efforts en matière d’info.

Laisser un commentaire