A qui profiteront ces liqueurs confisquées !

Les liqueurs sont en vente pratiquement dans toutes les grandes surfaces du pays, du moins dans les grandes villes et certaines autres agglomérations importantes sur le plan de la densité populaire. Pourtant, on s’y intéresse rarement, essentiellement depuis le moment où une certaine frange d’idéologues n’en font qu’à leur tête.

Mais vu également les prix affichés, lesquels prix n’incitent guère la clientèle à franchir le pas et casquer entre 120 et 180 dinars l’unité. Or, c’est quasiment connu, on a recours dans ces conditions à la vente illicite. Aussi, les disciples de Bacchus trouvent-ils leur compte, puisque ne déboursant que la moitié, ainsi d’ailleurs que ces revendeurs clandestins, pratiquant ce genre de commerce, illégal cela va de soi, à leur risque et péril.

Car les coups durs, c’est courant chez cette race de « commerçants ». Comme ce fut le cas ce matin, mercredi 6 juin, lorsque des agents sont parvenus à mettre la main sur un convoi transitant à travers des routes du centre du pays et du sahel. Une prise par ailleurs importante, puisque s’agissant de près de mille unités, d’une valeur estimée à 70.000 dinars. Du whisky et autres bonnes marques qui sont allés renflouer les hangars des objets confisqués. Une question s’impose dès lors, à quel sort sera vouée cette marchandise ! Pas malin, apparemment d’y répondre, par les temps qui courent ! N’est-ce pas…

Commentaires

© 2010 - 2013 YNJ
A propos | Contact | Emplois