Les martyrs, sans «preuves» !

Les martyrs, sans «preuves» !

Par -

À quoi joue-t-on exactement ? À l’heure où le pays se trouve submergé de problèmes, voilà qu’une nouvelle affaire vient occuper l’actualité tunisienne.

Lundi dernier, la première audience au Tribunal militaire du Kef, concernant l’affaire des martyrs, s’est achevée dans le plus grand scepticisme.

Les présents ont appris avec surprise que les archives concernant cette affaire avaient été détruites. Selon Nawaat, un des avocats des familles des martyrs, Me Charfeddine Kellil a fait part, dans son plaidoyer, de son ennui face au manque de preuves et à l’absence de coopération de Tunisie Telecom, qui refuse de fournir les enregistrements des communications émises entre les chefs de la sécurité lors de la Révolution.

Son inquiétude a été confirmée lorsque le juge du Tribunal militaire a corroboré ses dires et affirmé que les archives et les communications en question avaient été effectivement détruites. De quoi tomber de haut !

Commentaires: