HTML5 redonne un coup de jeune au web et au monde des...

HTML5 redonne un coup de jeune au web et au monde des jeux

Par -

Depuis peu, on entend parler de plus en plus de HTML5 comme le futur du web. Cette révision majeure du langage HTML (HyperText Markup Langage) semble mettre un coup de punch dans le monde du web avec de nouveaux contrôles spécialement adaptés à nos nouveaux besoins en termes de géolocalisation ou encore de portabilité sur les différents terminaux. Car, tout simplement, nous migrons vers le mobile et le web doit ainsi suivre la nouvelle tendance.

Mais pas seulement, HTML5 est en train de percer lentement, mais très sûrement dans le monde des jeux. Ça a l’air un peu bizarre à première vue ou lorsqu’on se demande quel est le rapport entre les jeux et un langage spécialement conçu pour la création des pages web ? Il semblerait qu’une nouvelle génération de jeux est en train de voir le jour : les jeux web !

Adieu les jeux natifs qu’on installe sur son ordinateur et depuis peu sur son Smartphone, la tendance est aux jeux qui se jouent sur votre navigateur web. Adieu flash et les dépendances et mises à jour interminables, l’heure est aux « open technologies ».

HTML5, CSS3 pour le rendu graphique et les interfaces et le langage de script JavaScript pour la dynamique du jeu font ainsi une entrée fracassante avec des résultats très prometteurs.

Avec cette nouvelle politique de déportation et de conception des applications,les constructeurs et développeurs cherchent à se détacher des dépendances matérielles, coûteuses en espace et en mémoires, et logiciels en termes de besoin de compatibilité avec les OS et les environnements de travail. On cherche ainsi par cette déportation à offrir des applications légères et peu coûteuses.

Ainsi par le biais de ces open web technologies, le domaine des jeux vit une nouvelle tournure. Et tout laisse présager que ça sera très prometteur. Des géants du web commencent, déjà, à s’adapter à ce changement tel que Mozilla avec l’annonce du lancement de son prochain Marketplace, une sorte de « app store » spécialement conçu pour les applications web.

Même en Tunisie la communauté, web l’a bien compris. Rien que la semaine passée, plus de 5 événements autour de ces nouvelles technologies web ont été organisés. Un développeur web employé chez Mozilla a fait le déplacement pour deux événements à Tunis et Monastir pour parler des jeux web et apprendre aux étudiants comment concevoir un jeu sur navigateur. Le final a été organisé le samedi- dimanche dernier par une équipe de professeurs et étudiants autour d’une compétition appelée « crash course » : un concours de 24heures non-stop de HTML5 dans le but de participer à un challenge le 12 mai.

Commentaires: