Baghdadi Mahmoudi rentrera au pays, mais qu’en pense Moncef Marzouki ?

Baghdadi Mahmoudi rentrera au pays, mais qu’en pense Moncef Marzouki ?

Par -

Dénouement dans l’affaire de l’ex-chef du gouvernement libyen. La Chambre de mise en accusation de la cour d’appel de Tunis a prononcé, aujourd’hui vendredi, la décision d’extradition de l’ancien Premier ministre libyen sous le régime de Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi, aux autorités libyennes, et ce, après avoir rejeté, la demande du report de l’examen de l’affaire précitée.

Joint par téléphone par l’agence TAP, Mabrouk Kourchid, coordinateur du comité de défense de Mahmoudi s’est déclaré déçu par la décision de la Cour d’appel, précisant que l’audience d’aujourd’hui s’est déroulée en l’absence de la défense et de son client; ce dernier ayant eu peur pour sa vie des suites de menace de mort dont il a fait l’objet. Le maintien en détention de Mahmoudi, a-t-il ajouté, devient injustifié, dès lors que la décision d’extradition a été prononcée, plaidant, à ce propos, pour la libération immédiate de son client en attendant que le président de la République par intérim statue sur son extradition. Or tout laisse à croire que Foued Mbazâa n’a pas voulu signer cette extradition.

Mais qu’en pense Moncef Marzouki, futur locataire du Palais de Carthage ? Le CV de l’homme et du politicien plaide pour une décision qui colle parfaitement avec le respect des droits de l’homme. Alors que la réalité, les horizons de la future cohabitation entre les deux pays limitrophes qui sont la Tunisie et la Libye ainsi que le jeu des poids et des contrepoids peuvent changer d’avis au patron du CPR. Voici un premier véritable examen de passage pour le futur président de la République.

Commentaires: