Le billet de Hatem Bourial – Plutôt Qatari ou plutôt Sicilien ?

Le billet de Hatem Bourial – Plutôt Qatari ou plutôt Sicilien ?

Par -

Parfois,une petite histoire bien choisie peut en dire beaucoup plus qu’un long discours. Et comme tout le monde discute en ce moment des questions identitaires,voici une sorte de fable qui a valeur de métaphore et pourrait contribuer a enrichir le débat. Oyez donc chers amis lecteurs !

Il était une fois deux pécheurs. L’un est Polonais et l’autre Sicilien. L’un vit sur les bords de la Mer Baltique et l’autre sur les rivages de la Méditerranée. En fait,tout sépare ces deux pécheurs même s’ils s’adonnent à la même activité professionnelle.
Ils n’ont pas la même langue. Ils ont des techniques de pêche différentes. Ils ne capturent pas le même poisson. Les dangers qui les guettent en mer ne sont pas de même nature. Beaucoup d’autres choses les séparent. Toutefois, un lien les unit. Ils appartiennent tous deux au même espace politique. Ils sont tous deux Europeens, car aussi bien la Pologne que l’Italie sont membres de l’Union européenne.

Prenons maintenant un pécheur tunisien. Peu importe s’il est de Hammamet, Tabarka, Gabes ou Mahdia. Ce marin de Tunisie n’a pas grand-chose à voir avec son homologue polonais. Toutefois,il ressemble comme deux gouttes d’eau à son collègue sicilien. Ils utilisent le même vocabulaire, les mêmes techniques et pêchent aussi le même poisson sous le même climat. Tout est de nature à rapprocher ce Tunisien et ce Sicilien: l’histoire,la géographie et aussi la culture méditerranéenne.

Pourtant,un point essentiel sépare nos deux pécheurs pourtant si proche, ils n’appartiennent pas au même espace politique et,accessoirement,ne prient pas le même dieu.

Livrons-nous maintenant au même exercice et prenons un pécheur du Qatar. Mettons-le en regard d’un pécheur tunisien. En fait,presque tout sépare leurs univers professionnels: les techniques,le langage,la forme des barques,etc. L’un vit sur les rives de la mer d’Arabie,l’autre est un fils de la Méditerranée. Et pourtant,ces pécheurs appartiennent tous deux au même espace politique et religieux.

Je n’ajouterai aucun commentaire et me contenterai de poser de simples questions: êtes-vous plutôt qatari ou plutôt sicilien ? Êtes-vous plutôt pour le repli identitaire ou favorable à une culture ouverte ? Êtes-vous dans la nuance ou résolument monochrome ? Vous sentez-vous plus proches des peuples méditerranéens ou de ceux de la péninsule arabique ?

Plus que jamais ces questions ne se posent depuis que des émirs aussi lointains que riches et arrogants prétendent, au nom des consciences qu’ils ont achetées à coups de pétrodollars, imposer leur protectorat sur un pays méditerranéen.

Pas en mon nom en tout cas !

Commentaires: