Campus Party Milenio : les fleurs du printemps arabe à l’Andalousie

Campus Party Milenio : les fleurs du printemps arabe à l’Andalousie

Par -

Un festival de la technologie ! Il y en a plusieurs, mais cette année c’est Campus Party Milenio qui illumine la méditerranée du 12 au 16 de ce mois. L’édition de cette année se déroule à Grenade, en Espagne sous la thématique « technologies pour la paix ». Riche de la présence de 600 participants venant des 22 pays du bassin méditerranéen, il aborde comme propos, Internet et son implication dans la paix et les révolutions arabes à travers les réseaux sociaux…

Campus Party Milenio accueille des joueurs, des programmeurs, des blogueurs, des politiciens, des étudiants. L’évènement a une large portée, qui couvre l’innovation technologique et le divertissement électronique, les logiciels libres, la programmation, l’astronomie, les médias sociaux, les jeux, les technologies écologiques, la robotique, la sécurité informatique et la modélisation informatique. L’objectif principal est de rassembler les meilleurs talents dans les différents domaines de la technologie et d’Internet pour partager leurs expériences et innover pour un «avenir meilleur»

Après la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée hier en présence du prince Felipe et de la princesse Letizia d’Espagne, les conférences, tables rondes et ateliers ont commencé les activités. Ces derniers appartiennent à trois grandes catégories : ‘Créativité et Social Media’ , ‘Innovation et Coopération’ et enfin ‘Science et Développement Durable’.

La première journée a été marquée par la conférence de Wael Abbes, un cyberactiviste Égyptien luttant pour les Droits de l’Homme, et considéré par la BBC comme l’une des personnalités les plus influentes du Monde Arabe, dans lequel il a évoqué le rôle principal qu’ont joué les réseaux sociaux pour relayer les informations durant la révolution égyptienne.

Dans la même thématique du « printemps arabe », le blogueur cyberactiviste Samy Ben Gharbia qui vit aux Pays-Bas depuis 1998 en tant que réfugié politique jusqu’à son retour en Tunisie après la révolution, en février 2011, sera au rendez-vous le 16 octobre pour parler de la censure et la liberté.

Les participants venant des pays arabes ont eu une très bonne entente surtout lorsqu’ils abordèrent une discussion ‘révolutionnaire’. Vivement un Campus Party Tunis ?

Commentaires: