Ben Ali louait à l’État son propre palais de Sidi Dhrif pour...

Ben Ali louait à l’État son propre palais de Sidi Dhrif pour beaucoup plus de 50 millions !

Par -

Drôle de pratiques que celles entreprises par le président déchu afin de soutirer le maximum d’argent au contribuable. En plus des exactions et des malversations sur les finances d’institutions étatiques, tous les moyens étaient bons pour lui et son entourage pour ramasser et amasser le maximum d’argent possible.

Au mois de février dernier, il a été annoncé que Ben Ali louait son palais de sidi Dhrif à l’État tunisien pour la somme de 50 millions par mois. En contrepartie, bien sûr, la Tunisie laissait Ben Ali squatter le château aux frais du peuple.

Jeudi dernier, l’hebdomadaire Al Akhbar, citant une source du ministère des Finances, Kamel Mathlouthi, a dévoilé un nouveau montant, vraiment faramineux, du loyer du palais de Sidi Dhrif.

Ce château des mille et une nuits était loué pour la somme rondelette de 300 millions de millimes par mois, soit six fois plus qu’il avait été indiqué. Acquis par Ben Ali en 1996, cela donne un total de 54 milliards payés par l’État et empochés par le président déchu.

À signaler que cette œuvre féérique, s’étendant sur un terrain de 18 hectares, comporte de multiples espaces et pavillons, les uns réservés pour les plaisirs de la Cour et les beuveries, les autres pour les «accessoires» du quotidien comme ces hangars pour la dizaine de voitures de luxe, ou ce mini zoo pour des chiens d’espèce rare et surtout une étable pour le cheval de race de Halima. Une horde animale nécessitant la présence d’un vétérinaire et d’une équipe d’entretien, et ce, toujours aux frais de la princesse…

Réagissez!

Laisser un commentaire