Ben Ali donne signe de vie et engage l’avocat libanais Akrem Azouri

Depuis sa fuite vers l’Arabie Saoudite avec sa famille, le soir du 14 janvier, aucune nouvelle, ou presque, n’avait filtré sur Ben Ali. Sa seule réponse était de faire le mort, et ce n’est pas une métaphore vu que l’on se rappelle comment cette rumeur a circulé sur internet en février.

Oui mais voilà que président déchu vient enfin de se réveiller et de donner signe de vie. Les derniers gels de ses comptes bancaires, à lui et à sa femme, décidés par le Liban et le Qatar, l’ont peut être secoué. C’est ainsi que Ben Ali vient de faire appel, selon Al Jazeera, à un avocat libanais de renommé, Akram Al Azouri, pour assurer sa défense devant les tribunaux tunisiens et internationaux.

Cet avocat a entamé sa mission tambour battant en déclarant que son client est victime des campagnes de dénigrement et de lynchage. Il en a même rajouté une couche en menaçant les instances, qui ordonneraient le gel des avoirs de Ben Ali, d’être poursuivies pour libelle et diffamation. Sacré maître Al Azouri !

Pour mieux cerner le personnage, sachez qu’Akram Al Azouri est aussi l’avocat du général Jamil Sayyed, accusé de l’assassinat de Rafik Al Hariri en 2005.

Commentaires:

Commentez...