Du porno sur la toile

Du porno sur la toile

Par -

Les sites pornos sont désormais accessibles sur la toile. Est-ce le résultat de la grève des techniciens de l’ATI qui dure depuis 3 jours? Ou tout simplement, le fruit de la liberté de la toile et la liberté dans le pays. Vous pouvez vérifier, on peut accéder à tous les sites et portails.

Pour les familles conservatrices, cette liberté, c’est synonyme de catastrophe. Étudiants et élèves peuvent avec un simple clic se trouver sur un site « hard » et « hot ». Doit-on, alors, crier au danger ?!

Il parait que le gouvernement de transition manque de textes juridiques qui lui donne le pouvoir d’ordonner aux services compétents de bloquer les sites pornos. La machine sécuritaire de Ben Ali n’avait pas besoin de lois. Les ordres émanant du Palais faisaient la loi. Il était facile pour les services compétents au ministère de l’Intérieur de bloquer les sites des opposants, de droits de l’homme, d’atteintes aux mœurs, etc…

Aujourd’hui, la donne a changé. Désormais, les Tunisiens sont libres de choisir leurs modes de vie. Quant aux enfants ce n’est pas les outils d’Ammar 404 qui va les empêcher de contourner la censure !

Et pour les enfant en bas ages, les navigateurs et moteur de recherche de Google disposent de puissants outils de filtrage.

Aux parents de bien veiller sur l’éducation de leurs progénitures, comme ils le font pour les bouquets hot des chaines satellitaires. D’autant plus, qu’aux dernières nouvelles, les Fournisseurs d’Accès Internet sont entrain de préparer des offres, à leurs clients, leur donnant le choix de fermer (ou pas) ces sites en question.

Commentaires: