Facebook et Twitter : « Le respect du droit à la liberté d’expression »

Facebook et Twitter : « Le respect du droit à la liberté d’expression »

Par -

Les événements que sont entrain de vivre la Tunisie et l’Égypte suscitent de vives réactions au niveau local mais aussi au niveau international.

Les choses ne se sont pas seulement jouées sur le terrain mais également dans les médias et sur les réseaux sociaux. Il faut le dire l’échange d’information et de vidéos sur Facebook et Twitter ont pesé lourd lors de ces événements.

Les réactions et l’opinion des dirigeants de Facebook ou de Twitter ne se sont pas faits attendre sur la censure de l’information. Avant hier, l’Egypte a vécu un « black out » total coté communication.

Après la fermeture de Facebook depuis quelques jours sur tout le  pays, l’accès à Internet a été carrément coupé pour certaines villes. Même le réseau téléphonique et la diffusion de certaines chaines ont été coupés.

On a ainsi pu lire sur le net ainsi que sur les blogs, tels que le blog Fish Eat Fish, que le porte parole de Facebook, Andrew Noyesa a commenté le blocage de l’accès à Internet en Egypte. Une situation qu’il trouve inquiétante et intolérable du fait que l’accès à l’Internet est primordial à la communication et au commerce.

Quand au co-fondateur de Twitter, Biz stone, il a quant à lui rédigé un post sur le blog de Twitter. Il insiste sur le fait que la compagnie Twitter tenait à « maintenir la circulation de l’information, indépendamment de toute vue, qu’ils peuvent avoir sur le contenu ». D’après lui, l’information doit continuer à circuler quelles que soient les conditions.

Commentaires: