Nouvelles règles de jeu pour Ammar 404

Nouvelles règles de jeu pour Ammar 404

Par -

« Les ingénieurs de l’ATI se révoltent contre la non compréhension. Nous ne sommes pas les responsables de la censure sur le net. Le système de la censure sous Ben Ali, n’a pas donné la main à l’ATI, mais plutôt à des équipes techniques au ministère de l’Intérieur. Ces derniers reçoivent des ordres du Palais de Carthage pour mettre hors service un site ou un autre », se confie à nous un des membres de l’ATI.

Confirmation du blogueur et secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse, Slim Amamou qui rend compte sur son compte Twitter d’une réunion au ministère de l’Intérieur au sujet de la censure sur le réseau Internet tunisien, en vigueur sous le régime Ben Ali. Selon lui, des directives vont être lancées afin de le « décensurer ».

« Il reste des sites censurés à cause de la loi tunisienne, notamment les sites pornographiques, on va avoir un mandat de justice pour ça probablement lundi », explique Slim Amamou.

Le nouveau gouvernement travaille sur le sujet. C’est la Justice dorénavant qui décidera de bloquer les sites web.

La censure est du passé. Même le message d’erreur des sites pornographiques par respect aux internautes, sera comme suit : « Le contenu de ce site porte atteinte aux bonnes mœurs, violent ou incitant à la haine. Si vous jugez le contraire, prière de contacter l’adresse suivante : [email protected] »

Commentaires: