RFID, la solution contre le kidnapping

Même si nous sommes à des années lumières des problèmes de kidnapping vécus au rythme des jours dans les pays d’Amérique du Sud, l’affaire de Montassar nous a horriblement consternés.

Il est alors utile de rappeler que, face à ces problèmes, plusieurs pays, à l’instar du Mexique et du Brésil, ont eu recours à une solution radicale. À savoir, l’implantation d’une puce RFID (Radio Frequency Identification), dont la taille n’excède pas celle d’un grain de riz, sous la peau et qui permet l’identification et la localisation par satellite des kidnappés.

Plusieurs associations ont alerté sur  » le péril que causerait l’utilisation des micropuces et des implants électroniques à notre intégrité d’Etre Humain et aux Droits Fondamentaux de chacun « .

Mais de plus en plus de pays s’intéressent à cette solution à l’exemple de la France qui, selon Le Parisien, veut tester un projet « de mise en place, en 2011, d’un dispositif expérimental de surveillance dans une crèche parisienne… Les enfants de moins de 3 ans porteront des vêtements contenant une puce RFID. Des capteurs reliés à un équipement vidéo permettraient ainsi de les localiser à tout instant ».

Commentaires: