Mehdi Khmiri : « TOPNET a été un franc succès »

Mehdi Khmiri : « TOPNET a été un franc succès »

Par - Tunis-Hebdo

En 2002, sur cette même page, nous avons publié la première interview du PDG de TopNet, Mehdi Khmiri. Dans cette interview, intitulée « TopNet: Fluidifie l’Accés à Internet », M.Khmiri s’est fixé des objectifs, tel que offrir une meilleure qualité de service aux internautes en assurant de bonnes conditions de navigation… Huit ans plus tard, TopNet a plus que tenu sa parole. À l’image des success story des start up internationales, le FSI a été racheté par Tunisie Telecom. Interview de Mehdi Khmiri. Ci-dessous,

Quelles sont les opérations que vous avez menées et qui auraient marqué le plus votre carrière chez TopNet ?

Depuis 2001, date de la création de TOPNET, je n’ai vécu que des moments très forts avec toute l’équipe Topnet. Parmi ces moments, l’évènement le plus marquant a été le lancement de l’ADSL en novembre 2004 où toute l’équipe a passé 48 heures sans dormir avant le jour du lancement. Le succès du démarrage a été même au-delà de toutes de nos attentes, à l’époque TOPNET ne comptait que 18 personnes et nous avons démarré avec 25% de part de marché. Tout ce qui a été entrepris parTOPNET par la suite a été un franc succès (lancement de nouveaux services, promotions, structuration …) pour atteindre au bout de cinq ans et demi le seuil de 50% de part de marché avec 200 000 clients.

Pourquoi vendre TopNet, et surtout pourquoi vous ne l’avez pas partiellement vendu et n’êtes-vous pas resté à la tête du fournisseur ?

La transaction réalisée avec Tunisie Telecom n’est pas uniquement une opération financière mais surtout stratégique que ce soit pour TOPNET que pour Tunisie Telecom. En effet, depuis déjà des années, TOPNET est la tête de file des FSIs en Tunisie et contribue ainsi activement au développement de l’ADSL grâce à tous les investissements audacieux qu’elle a effectués. C’est ainsi que les résultats atteints en terme de nombre d’accès ADSL ont été en grande partie grâce aux grands investissements en terme d’infrastructure réalisés par Tunisie Telecom et ceux réalisés par TOPNET en termes d’investissements marketing, forces de vente, infrastructure hotline, etc. Avec l’arrivée d’un nouvel opérateur ayant une licence universelle (mobile, fixe et Internet), Tunisie Telecom devrait alors avoir accès également aux services Internet pour pouvoir offrir des services convergents de bout en bout. Ceci impose que Tunisie Telecom détienne une filiale à 100% et non pas juste un pourcentage de l’actionnariat. Croyant fortement que l’avenir du haut débit en Tunisie passe par l’existence d’un acteur majeur capable d’investir lourdement et rentabiliser ces investissements grâce à un grand nombre d’abonnés, le choix que TOPNET soit la filiale Internet de Tunisie Telecom s’est imposé naturellement pour concrétiser plusieurs années de collaboration étroite entre les deux sociétés. Ce choix judicieux est le meilleur garant d’un avenir flamboyant aussi bien pour Topnet, pour Tunisie Telecom que pour le secteur des TICs en Tunisie.

Quelques détails sur la vente.

Pour assurer son succès et son objectivité, cette transaction a été pilotée par des professionnels ayant une grande expérience dans des opérations similaires, à savoir la banque d’affaires Internationale Swicorp et le cabinet d’avocats de Donia Hedda Ellouze.
TOPNET a été valorisé à 33 millions de dinars, un chiffre qui reflète le niveau de succès, de maturité et de professionnalisme que TOPNET a atteint. Cette valeur est la somme de la valeur des actions et des dettes de la société. Les actionnaires de Topnet souhaitent garder confidentiel le montant de la transaction correspondant à la valeur des actions.

Certains prédisent que ce rachat nuira à l’image de TopNet, car en général, on assiste à des privatisations des entreprises publiques et non à l’inverse. Qu’en pensez-vous ?

D’abord je tiens à souligner que nous avons en Tunisie plusieurs entreprises à participation publique dont la réussite est une fierté nationale et qui jouent un rôle très important dans le développement de l’économie tunisienne. Tunisie Telecom en fait partie et maintenant TOPNET également. L’image n’est pas quelque chose d’aléatoire ni d’irrationnel, au contraire c’est le résultat d’une longue expérience client. TOPNET bénéficie de la meilleure image de marque sur le marché grâce à la qualité de son service et la satisfaction de ses clients. Cette qualité de service a pu être atteinte grâce en premier lieu à son équipe extraordinaire et tous les systèmes, procédures et savoir faire déjà mis en place. Tous ces acquis seront non seulement préservés par Tunisie Telecom mais également renforcés et consolidés. C’est ainsi que je crois dur comme fer que l’image de TOPNET va encore s’améliorer jour après jour dans le futur et que ce rapprochement va être un catalyseur pour développer davantage le marché haut débit en Tunisie et améliorer sa qualité.

Comment voyez-vous l’avenir de l’Internet et de la communication chez nous ?

Depuis le lancement de l’ADSL en Tunisie le nombre d’accès Internet a connu une croissance annuelle de 100% environ qui s’accompagne par une amélioration du débit et de la qualité. Il est évident que pour maintenir cette croissance, chaque année il a fallu déployer plus d’efforts et de moyens financiers. Aujourd’hui, préserver ce taux de croissance dans les années à venir n’est pas une tâche facile mais réalisable en augmentant davantage les investissements et en apportant des nouveautés (convergences, services, nouvelles technologies). C’est ainsi que l’acquisition de TOPNET par Tunisie Telecom s’inscrit dans cette vision et volonté de maintenir un rythme soutenu de croissance pour dépasser le seuil de 1 million d’abonnés ADSL dans les 3 prochaines années. Je crois aussi que d’ici trois ans, les débits vont être multipliés par 4 ou plus avec le lancement de nouveaux services intégrés voix/data/mobile. Encore une fois je crois que ces objectifs vont être atteints en grande partie grâce à Tunisie Telecom et TOPNET.

Et maintenant qu’allez-vous faire ?

Toute ma vie, je n’ai travaillé que dans des start-up, même si TOPNET ces dernières années est devenu une grande structure qui compte maintenant plus de 480 personnes. Je vais continuer à créer et soutenir la création de nouvelles start-up en Tunisie. Je suis actuellement en cours de mise en place d’un fond d’investissement dédié aux projets à fort potentiel d’innovation technologique.
En partant avec peu de moyens financiers, j’ai pu réaliser « le rêve tunisien » avec le travail et la persévérance et j’espère pouvoir contribuer dans le futur à la réalisation des rêves d’autres jeunes entrepreneurs tunisiens. Je souhaite mettre mon expérience et mon énergie ainsi que la plus-value créée par cette transaction dans le service de l’économie tunisienne et le secteur des TICs et contribuer ainsi au grand défi de l’édification de l’économie du savoir conformément à la politique clairvoyante du Président de la République, le Président Zine El Abidine Ben Ali.

Commentaires: