Striptease online Bou-Dinar

Striptease online Bou-Dinar

Par - Tunis-Hebdo

Le Web ne cesse de modifier les habitudes de nos jeunes.Tout le monde se fait une place dans le facebook, les forums de discussions, la blogosphère et les mythiques salons de discussion. Et ces dernières années, avec l’arrivée de l’ADSL 2 Méga et pour bientôt les 4 Méga, nos jeunes se barricadent chez eux et passent des nuits blanches à la recherche des perles rares.

En parallèle, le virtuel a pris le dessus sur le réel avec un degré de réalité augmenté. C’est l’ère des rencontres virtuelles par le biais de logiciels tels que : MSN Messenger, Yahoo Messenger, Skype, etc, des sites de rencontres tel que : www.badoo.com, www.hi5.com, www.facebook.com, etc et les fameuses salles de discussions connues sous le nom de « CHAT » (Tchatche dans les sites français) tels que : www.abcoeur.com, www.tchatche.com, www.amitie.fr, etc.

De ce fait, la jeunesse tunisienne ne cesse de parler d’elle dans cet univers intime et peu orthodoxe. Un réseau d’arnaqueurs et de charme via webcam anime la toile tunisienne. Une activité bien fleurie depuis un certain temps surtout depuis l’avènement de la recharge électronique dans nos GSM que soit Light ou TT cash ; ces derniers sont devenus la devise d’un service simple et efficace.

Les dessous de ce phénomène

Tout commence par une simple prospection dans les sites de discussions tels que: www.drague.net dont la page d’introduction est très significative avec la posture du couple en photo et www.badoo.com qui sont très réputés par une gent féminine offrant un show de striptease.
On se croit dans le Crazy Horse ou bien dans le moulin Rouge de Paris. Tout simplement des filles qui se cachent derrière des pseudos comme : Nadiashow (figure emblématique du striptease bon marché), ines_lesb, lili_magic, naddou-baise (la star du striptease online tunisien), showhanen, showtelphone, Sexy.ines, Hotgirl1, Hotsousou, Hotgam, Hot-tounsia, Très Femme chaude, etc.
Le principe consiste à leur envoyer une recharge oscillant entre 1 dinar et 10 dinars vers un portable GSM (leur numéro sera mentionné dans le message de salutations) afin de vous permettre d’entamer une conversation téléphonique chaude et charnelle digne de celles des numéros roses. Ainsi, l’internaute aura le plaisir de goûter aux délices de la chair et du charme virtuel. Quant à la rémunération, elle se fait par le biais des fameux light ou TT CASH.
Ensuite, la stripteaseuse vous donne son compte MSN Messenger, skype ou bien celui de son Cam Frog Vidéo selon la disponibilité du client, et bonzaï vers un show de scènes obscènes moyennant 1 dinar comme étant un mot de passe pour activer la webcam. Et le show se poursuit en fonction des transferts d’argent qui s’en suivent. En revanche, avec l’avènement des promos appels illimités nocturnes moyennant 1dt500 comme frais d’activation, des internautes au féminin offrent un dial chaud et coquin similaire à celui qu’offrent les « call girls » des numéros roses.

Stripteaseuses qui prennent la parole

Nadiashow (26 ans, du Bardo et divorcée) : « Avec 1 dinar je permets à mes visiteurs en leur donnant mon compte de MSN, de m’ajouter dans leurs liste de contact et d’ouvrir ma webcam. Ainsi, en m’envoyant des recharges vers mon numéro je leur permets d’avoir un striptease.
Ines_lesb (38 ans, cadre) : « Je me connecte sur le site abcoeur.com afin de rencontrer des hommes et des femmes à la recherche de rancards par le biais du téléphone, je leur envoie mon numéro et en contrepartie ceux qui veulent participer à une session avec moi doivent m’envoyer un code d’une carte de recharge de 10 dinars ou bien Light ou TT cash. »
Naddou-baise (24 ans, étudiante) : « Ça fait 2 ans que je fais du striptease sur le net ou bien des conversations chaudes et en échange je fais le plein de mon portable… Vous savez, je suis étudiante et vous pouvez comprendre que l’argent de poche d’une étudiante est assez limité, ainsi j’ai trouvé cette alternative très lucrative et me permets de ne pas dépenser « masroufi » dans la recharge téléphonique. »

Attention aux arnaqueurs !

En revanche, certains hommes se cachent derrière le pseudonyme de lesbiennes ou de couples afin d’arnaquer les internautes obsédés. Comme le cas de Slim, 32 ans qui affirme : « J’avoue que ça fait un moment que je joue à ce jeu avec des mecs obsédés. Je me fais passer pour une nana super canon, et je leur demande de m’envoyer des recharges électroniques à mon GSM entre 1 dinar et 5 dinars, afin de leur permettre d’ouvrir ma webcam et de leur faire un striptease royal. Plusieurs ont été victimes de mon arnaque, et vous ne pouvez pas imaginer le plaisir de communiquer gratos grâce à des mecs cons ! ». Et comme le chante si bien Koxie : « Gare aux garçons… gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cédille ! ».
A. A. HALI

Commentaires: